Avec le drone Aviax F2C, devenez pilote !

Très à la mode en ce moment, parfois pour des raisons délictueuses, il y a longtemps que je cherchais à tester un de ces joujous bourdonnant… et oui ! Un drone ! Avec le Aviax F2C, j’ai trouvé un engin bien sympa.

J’avais eu l’occasion d’essayer un modèle piloté depuis un smartphone. Le maintien de l’altitude et la relative facilité avec laquelle j’avais pu l’utiliser m’avaient donné envie d’aller un peu plus loin. Je recherchais donc un modèle pas trop onéreux, sans pour autant être trop « joujou ».

F2C en marche

Mon choix s’est arrêté sur le Aviax F2C, C pour caméra.

Pas vraiment un jouet

À la reception du produit, j’ai d’abord été surpris par sa taille. Je m’attendais à un appareil un peu plus petit. Sa légèreté est également quelque peu étonnante.

F2C sur pelouse

Fourni avec 4 hélices de remplacement et une carte micro-SD de 4 Go, on trouve également dans la boite un adaptateur USB pour lire celle-ci sur un ordinateur, le chargeur USB pour la batterie ainsi qu’un tournevis pour la fixation des protections d’hélices.

F2C contenu du coffret

Le F2C dégage une impression de produit plus destiné à des amateurs éclairés plutôt qu’un simple jouet pour gosse. Son utilisation n’est d’ailleurs conseillée qu’aux plus de 14 ans.

Camera du F2C

Le Aviax F2C est un quadcopter ; comprenez qu’il possède 4 hélices.

Ready to Take Off… enfin… presque

Installation des protections d’hélices, de la batterie et premier décollage. Euh… je devrais plutôt dire « tentative » de décollage. Loin de la simplicité du modèle piloté par smartphone, il faut ici prendre le temps de découvrir la radio-commande. Le moindre mouvement sur la manette des gaz le fait monter au niveau du toit de la maison.

Ecran de la radiocommande

Le mouvement vers la droite ou la gauche sur l’autre manette le fait lui partir très rapidement dans la direction indiquée.

Radiocommande du F2C

Le manuel, tout en anglais, me donne un aperçu des fonctions de base de la radio-commande. Je vais sur le Net voir si je trouve quelques trucs et astuces permettant de démarrer ma nouvelle carrière de pilote de drone. 😉

Essais F2C

Ce qui ressort de mes recherches : s’entrainer, encore et toujours, sans renoncer après les premiers échecs. Ça me rassure : je ne suis pas plus nul que la majorité des débutants !!

Un peu d’expérience

Après quelques jours donc, je parviens à le faire aller et venir à peu près comme je veux.
Le Aviax F2C est relativement stable en extérieur, même avec un peu de vent. En intérieur, il vaudra mieux attendre un peu plus d’expérience si je ne veux pas tout casser dans la maison !

F2C en vol

La caméra du F2C donne des images de relativement bonne qualité ; je m’attendais à beaucoup moins bien. Vous en avez un tout petit aperçu sur la vidéo ci-dessous. Il s’agissait de mes tout premiers essais, pardonnez donc le peu d’images !! 😉

Après 3 semaines d’utilisation et pas mal de crashes, aucune hélice n’a encore rendu l’âme. Les « rencontres »  du drone avec les arbres ont eu pour seules conséquences le redressement des protections. Aucune autre casse ; voilà qui est rassurant !

La batterie permet, si on vole sans utiliser la caméra, une autonomie d’environ 15 mn. Autonomie qui chute de moitié quand on filme. Sa recharge prend environ une heure et demie. Si on souhaite voler longtemps, il faudra donc, comme c’est le cas pour tous les drones, acheter une voire plusieurs batteries supplémentaires.

F2C batterie dans son logement

Pour conclure

Piloter un drone radio-commandé, quand on ne l’a jamais fait, demande de la persévérance. Sauf à être un surdoué, il faudra de nombreuses heures avant de pouvoir en faire ce que l’on veut. Commencer par un appareil comme le F2C permet donc de se faire la main sans se ruiner. L’idéal, en particulier pour les premiers entrainements, est de disposer d’un espace assez vaste… sans obstacle !

Tentés ? Vous trouverez le drone Aviax F2C sur Amazon.

Pilotes expérimentés ? Je suis preneur de tout conseil ! N’hésitez pas !   

24 comments

    • Christian

      Bonjour, les vidéos sont hébergées sur Youtube, sur notre chaine « ibibliotech ». Avez-vous essayé de les lire directement depuis Youtube ?sinon, avez-vous un message d’erreur quand vous tentez de les lire ?

  • Busch

    Pas moyen de trouver des helices Gptoys !!!
    Je vous déconseille d’en acheter un , mes helices sont tordues le drone passe à la poubelle ..merci Amazon

  • sonias

    bonjour je voulais savoir ou on peut trouver la notice en français car en anglais c’est assez compliquer pour une personne comme moi qui comprend rien merci beaucoup

    • Christian

      Je n’ai pas non plus réussi à trouver un guide utilisateur traduit en français. Pour la prise en main, je me suis aidé de vidéos visionnées sur Youtube et qui fournissent parfois de précieux conseils.

  • Jean-Marc

    Bonjour,
    Je viens d’en acheter un et au décollage, il a tendance à partir comme un avion; Y a-t-il une astuce pour le faire monter verticalement?

    • Christian

      Bonjour Jean-Marc,
      Pour le faire monter à la verticale, il ne faut utiliser que la commande de puissance, après avoir réglé les trim pour qu’il reste stationnaire. Les trimes sont les boutons qu’on trouve à côté de chaque joystick. IL est vrai que ces engins ne sont pas faciles à prendre en main et qu’il faut persévérer pour parvenir à un vol stable et durable.

  • Jean-Marc

    Merci Christian de cette réponse; J’ai essayé avec la manette gauche et il part comme un avion au lieu de monter à la verticale.
    Je ne parle pas anglais. Comment se règlent les trimes (avant le décollage ou après?) et quelle action ont-ils sur le vol par rapport aux 2 manettes?
    Merci par avance de votre réponse

    • Christian

      Bonjour Jean-Marc,

      Les trims se règlenet avant le décollage. en augmentant lentement la puissance, ils permettent de corriger les tendances vers l’avant, l’arrière, la gauche ou la droite. Il faut y aller doucement et faire preuve de patience (encore !) pour arriver à un résultat satisfaisant. Comme sur les avions réels, les trims servent à affiner les gouvernes à la différence que sur les drones, on les utilise avant le vol et non pendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.