Yoink… et le glisser déposer devient un jeu d’enfant

Pour les besoins de mes articles, je jongle beaucoup entre les dossiers et les applications. Une image trouvée par ci, un extrait de page web par là. Une fois enregistrés, je dois également souvent les déplacer vers les bons dossiers. Jusqu’alors, je jouais entre les fenêtres et les cmd-C / cmd-V. Depuis que j’ai découvert Yoink, mon travail a complètement changé et il me serait aujourd’hui impossible de m’en passer.

Comment ça marche ?

Automatiquement lancé au démarrage, Yoink est invisible tant qu’il n’est pas utilisé. Pour  afficher sa fenêtre, il suffit de sélectionner un mot, un fichier, une image… et de déplacer la souris. L’application anticipe mon souhait de déplacer l’élément et sa fenêtre s’affiche au niveau du curseur. Il ne me reste alors qu’à l’amener sur celle-ci et de relâcher pour qu’il y soit enregistré.

Pour le déplacer dans le dossier ou l’application de destination, il suffit de le glisser depuis la fenêtre et c’est tout !

Si on souhaite utiliser plusieurs fois l’élément, on peut cliquer sur le verrou de la fenêtre, une copie de l’élément déplacé reste disponible.

Pourquoi Yoink ?

Grâce à Yoink, il est facile de copier divers éléments : texte, url, fichier… depuis le web, le Finder ou une application pour les utiliser ailleurs.

Besoin de déplacer plusieurs fichiers en même temps ? Aucun souci, vous les sélectionnez et les faites glisser. Yoink crée une pile. Il suffira de faire glisser celle-ci pour que tous les fichiers qu’elle contient soient copiés ou déplacés.

Il est possible de paramétrer la position de la fenêtre, son comportement, sa taille…

Particulièrement utile et facilitant vraiment le travail sur Mac, Yoink est disponible sur le Store pour seulement 7 €. Elle fait partie de ces applications dont on ne peut plus se passer. Un vrai coup de cœur !

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.