Umidigi G, un 5 pouces 4G à moins de 100 €

À la recherche d’un smartphone digne de ce nom mais pas envie d’y laisser un bras ? Cet Umidigi G est alors peut-être le mobile qu’il vous faut.

Umidigi G, la Pomme l’a inspiré

J’ai fait le test : posés côte à côte, un œil non averti ne distinguera pas immédiatement l’iPhone 7 du Umidigi G. Noir mat tous les deux, l’implantation et la forme de objectif photo et de son flash, tout comme la forme générale des mobiles autorisent la confusion. Seuls le logo Apple et le nom UMIDIGI permettent de les distinguer vraiment, leur taille étant elle aussi assez proche.

Dos du Umidigi G

Unibody, on trouve sur la tranche du mobile les boutons de volume et de verrouillage, sur la gauche la trappe du logement des cartes nano SIM et mémoire.

Tranche droite du Umidigi G

Le G est au choix dual SIM ou une SIM et une carte au format micro SD jusqu’à 256 Go.
Sur le haut, le port micro-USB et la prise mini audio et en bas, le micro et le haut-parleur.
Son écran Gorilla Glass 4 ne craint pas la promiscuité avec les clés dans la poche.

Face avant du Umidigi G
Un mobile au design très réussi donc et qui fait tout sauf bas de gamme. Première impression donc très positive.

Le Umidigi G n’est pas pour les Gamers

Autant le dire de suite, n’espérez pas, avec ce modèle, faire tourner les jeux les plus récents et les plus gourmands de façon optimale. Si vous utilisez votre mobile en guise de console de jeu, vous devrez vous diriger un modèle supérieur. Vous pourrez par exemple trouver votre bonheur sur cette page.
Pour tous les autres, et ils sont nombreux, le G fera parfaitement l’affaire et donnera toute satisfaction dans la grande majorité des usages.

Android 7 Stock au rendez-vous

Rare dans cette gamme de prix, le G est animé par la version 7 Nougat d’Android. Seules les applis de base sont installées et aucune surcouche ne vient alourdir le système.

écran d'accueil du Umidigi G

Il est propulsé par un Mediatek MTK6737 quadcore épaulé par 2 Go de RAM .

Version Android, RAM et ROM Umidigi G
Avec un usage « lambda » : surf, photo, musique et réseautage, je n ‘ai pas constaté de ralentissement sensible.
Pour ce qui concerne la connectivité, le G est compatible, outre la 4G, avec le Bluetooth 4.1 et le WiFi b/g et n. Pas de NFC, logique dans cette gamme de prix.

Umidigi G et le multimédia

Avec ses 5 pouces, l’écran QHD en 1280×720 permet de profiter des vidéos sans aucun problème. Il est lumineux et, même en plein soleil, il reste parfaitement lisible.
Le haut-parleur donne lui aussi satisfaction même si, comme sur la grande majorité des smartphones, le rendu sera meilleur avec des écouteurs.
Au niveau de l’appareil photo, l »appareil principal est un 8 Mpx et le frontal un 2 Mpx.

Objectif APN et flash Umidigi G
Les photos obtenues avec le principal sont, en pleine lumière, de bonne qualité avec des couleurs un peu trop vives tout de même. Une qualité bien suffisante tout de même pour les usages les plus courants.

Photo prise avec Umidigi G
Par contre, dès que la luminosité baisse, le bruit et le flou font leur apparition. Pour éliminer un peu de ce dernier, il faudra impérativement utiliser le mode « nuit » avec un trépied.
La qualité des vidéos est elle assez capricieuse avec parfois un autofocus un peu distrait. Là encore, l’emploi d’un trépied ou d’un stabilisateur sera un vrai plus.

Un lecteur d’empreinte présent mais…

Tout aussi rare à ce niveau de prix, la présence d’un lecteur d’empreinte digitale, si pratique pour déverrouiller le smartphone. Malheureusement, celui du G est quelque peu capricieux et, même avec plusieurs doigts enregistrés, il lui arrive régulièrement de refuser le déverrouillage.

Lecteur empreinte digitale Umidigi G

Un point d’amélioration donc pour les futures versions

Umidigi G et OTG

Là encore, certains mobiles bien plus onéreux ne proposent pas cette fonctionnalité dont, personnellement, j’ai beaucoup de mal à me passer. Le Umidigi G est en effet compatible OTG.

Clé USB connectée au Umidigi G
Qu’est que cela ? Tout simplement , on peut y brancher une clé USB compatible pour transférer des fichiers de ou vers le mobile. O, peut également lire des pistes audio ou vidéo en streaming directement depuis la clé, sans avoir à copier les fichiers sur la mémoire du smartphone.

Pour conclure

Après quelques jours en sa compagnie, voici mes conclusions concernant le Umidigi G.

Points négatifs

Commençons par les bémols : Le fonctionnement aléatoire du lecteur d’empreinte digitale est le principal. On peut également noter la qualité pas toujours au rendez-vous des vidéos.

Points positifs

Ils sont nombreux, notamment au regard du prix de l’appareil. On peut citer entre autres, les compatibilités 4G et OTG, plutôt rares sous la barre des 100 €. Idem pour la capacité de stockage de 16 Go et les 2 Go de RAM, rarement rencontrés sur les mobiles de cette gamme.

Au niveau de son autonomie, il dispose d’une batterie de 2 000 mAh. Cela pourrait paraître juste pour un 5 pouces mais, tout en l’ayant pas mal utilisé pour cet article, il a tenu deux journées avec, il est vrai, une extinction programmée de 23h à 7 heures. Avouez que cela est plutôt pas mal !

On peut enfin évoquer le design particulièrement réussi et premium, sans plastique et d’une réelle qualité de fabrication.

Umidigi G dans sa coque TPU
Plus anecdotique… quoique… la présence dans la boite, elle aussi très classe, d’un film de protection pour l’écran et d’une coque en silicone. Une présence dont devraient s’inspirer d’autres constructeurs !

Boite du Umidigi G

Umidigi G, une vraie bonne affaire

On le voit, cet UMIDIGI G est, à mes yeux, une vraie bonne affaire, avec un excellent rapport qualité / prix. Mis à part les gamers et ceux qui veulent faire de la photo pro avec leur smartphone, la grande majorité des utilisateurs devrait être très satisfaite par cet appareil. Convaincus ? Retrouvez-le sur Amazon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *