Umidigi S, une vraie montée en gamme

Après le G, présenté dans cet article, voici un second modèle de la marque chinoise. Le Umidigi S, c’est son nom, représente une vraie montée en gamme pour un prix qui reste, au vu de ses capacités, plus que raisonnable.

Caractéristiques du Umidigi S

Écran de 5,5 pouces, 4 Go de RAM, 64 Go de mémoire extensible via carte mémoire jusqu’à 256 Go, USB type C, batterie de 4 000 mAh compatible charge rapide, OTG, APN double objectif, lecteur d’empreinte digitale…
On le voit, des specs très loin du bas de gamme.

Bon, vous allez me dire « sur le papier, c’est bien mais en réalité, que vaut-il ? » Et vous aurez raison ! Je vous propose donc de le découvrir, en utilisation courante.

Un bel écran lumineux

Commençons donc par ce qu’on a le plus souvent sous les yeux : et oui ! L’écran.
Sa diagonale de 5,5 pouces en rend, à mon goût, l’utilisation particulièrement agréable. Full HD 1080×1920, il est particulièrement lumineux et, même cet après-midi en plein soleil, il était bien lisible.

Ecran-du-Umidigi-S

Regarder une vidéo ou, pour ceux qui aiment ça, jouer sur cet écran est un vrai plaisir.

Une fluidité sans faille

4 Go de RAM… il y a moins de 10 ans, c’était le luxe… pour un ordinateur. Aujourd’hui cette quantité sur un smartphone offre à celui-ci une rapidité et une réactivité bien réelles. Qu’il s’agisse de surfer, regarder des vidéos ou jouer, je n’ai constaté aucun ralentissement.

RAM-UMIDIG-S

Et même plus la peine de faire le ménage pour fermer systématiquement les applis en arrière-plan ; le système reste stable et réactif.

Un espace bien généreux

64 Go… là encore un nombre qu’on est encore peu habitué à rencontrer sur des mobiles de milieu de gamme. Imaginez donc sur un mobile à 200 € !!
Avec cette capacité, on est à l’aise pour stocker ses fichiers musicaux et enregistrer ses photos et vidéos. Mais le Umidigi S pouvant filmer en 4K, cet espace sera peut-être juste. Dans ce cas, vous pourrez utiliser une carte microSD jusqu’à 256 Go… Là, ça devrait le faire, non ?

STOCKAGE-UMIDIGI-S

En plus, le Umidigi S étant compatible OTG, on peut écouter sa musique et regarder ses vidéos en streaming, sans avoir à les copier sur l’appareil… un peu de place encore gagnée !

Une autonomie des plus intéressantes

4 000 mAh… voici la capacité de la batterie du Umidigi S. Elle lui offre largement deux jours d’utilisation sans aucun problème. Une excellente autonomie donc qui va de pair avec la compatibilité « Quick Charge ».

Infos-batterie-Umidigi-S

Il ne faut que 30 mn de charge pour avoir assez d’énergie pour tenir une journée. Les plus nomades apprécieront !
Et une charge complète ne dure elle que 100 mn.

Bons clichés mais appli un peu trop simplissime

Doté d’un double capteur de 13 et 5 Mpx, le Umidigi S est tout sauf ridicule quand il s’agit de prendre des clichés ou de faire des vidéos. Il est d’ailleurs capable de filmer en 4K .
Côté photo, son double objectif lui permet de pouvoir jouer, sur la profondeur et donc le flou d’arrière plan. Contrairement au Honor 6X par exemple, cet effet ne peut être revu une fois la photo prise. Et l’effet de flou s’applique de façon circulaire. Sympa donc mais moins impressionnant que l’effet Bokeh.

Mode-flou-umidigi-S
Au vu de la qualité de ses prises de vues, on peut dire que le Umidigi S peut figurer sans rougir parmi les photophones. Cela fait d’autant plus regretter la simplicité de l’application Caméra. Les réglages sont vraiment réduits à leur plus simple expression. Un mode Panorama ou Scènes auraient été les bienvenus.

Photo-umidigi-S-avec-HDR
On peut juste activer, automatiser ou désactiver le HDR et, ait niveau des préréglages, on a le choix entre Flou, pour jouer avec la profondeur de champ, un mode Beauté pour améliorer les selfies et une fonction gadget qui ajoute quelques effets du type Snapchat.
En vidéo, on a uniquement le choix de la résolution, de 480p à 4K. Avec la caméra frontale, la limite supérieure est 1080p.

Un lecteur d’empreinte digitale vraiment utile

Contrairement à celui du G, le lecteur d’empreinte digitale du Umidigi S est particulièrement efficace.
Le déverrouillage s’effectue très rapidement et ce, même en posant le doigt de travers. Adepte de cette méthode de déverrouillage, j’apprécie vraiment cette amélioration.

Lecteur-empreinte-umidigi-S

Design du Umidigi S

Le Umidigi S est un smartphone unibody en métal. Très fin, moins de 8 mm, il est relativement léger pour sa taille, 167 g seulement.
Sur la tranche droite, on trouve les boutons de volume et celui de verrouillage.

Tranche droite umidigi S

Sur la gauche, l’accès à la trappe pour les cartes SIM et mémoire.
La tranche du bas abrite elle le port mini-audio, un micro, le port USB-C et le haut-parleur.

Tranche-bas-umidigi-s
Sur la façade, au-dessus de l’écran , la caméra frontale jouxte le haut-parleur du téléphone et la led de notification.
Le bas est lui réservé au lecteur d’empreinte digitale qui fait office également de bouton Home.
À l’arrière, le double objectif de l’appareil photo et le flash avec, au-dessus, un micro.

Classe, le design du Umidigi S l’est assurément. Si l’objectif principal de l’appareil photo dépasse très légèrement, le téléphone posé sur le dos, est pourtant parfaitement à plat et stable.

Double objectif apn umidigi S

En le couvrant de la coque fournie, ce tout léger dépassement disparaît d’ailleurs complètement.

UMI OS : des améliorations à envisager

Si le Umidigi G tourne sous Android 7.0 stock, sans surcouche constructeur, le S est lui doté d’une surcouche, UMI OS, dont on peut regretter certains comportements.

Son look fait penser à iOS, ce qui, en soi et mis à part pour les puristes, n’est guère gênant. Quelques applis constructeurs, dont certaines loin d’être inintéressantes, sont installées et ne peuvent être supprimées. Là encore, au vu de la mémoire proposée, rien de bien grave.

 

Systeme-umidigi-S

Le seul bémol réside en l’impossibilité d’installer un autre lanceur que celui par défaut. J’ai par exemple acheté Nova Launcher. Il se lance bien mais dès que je reviens sur l’écran d’accueil, je me retrouve avec l’interface de Umi OS. Et dans les paramètres, impossible de modifier le lanceur par défaut. Ce souci a été évoqué sur le forum de Umidigi et il faut souhaiter qu’une mise à jour fera sauter ce verrou.

Umidigi S, un smartphone très intéressant

Avec ce S, Umidigi a conçu un smartphone très satisfaisant. Si on excepte les limites liées à la surcouche Umi OS et le manque de fonctionnalités avancées de l’appareil photo, on a avec ce mobile un vrai bon appareil fluide, agréable en main et disposant d’un excellent rapport qualité / prix.
La grande majorité des utilisateurs du S sera pleinement satisfaite de ce smartphone, y compris les joueurs.
Convaincus ? Vous pouvez retrouver le Umidigi S sur Amazon en suivant ce lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *