Witch, le sélecteur d’applications survitaminé

Si, comme moi, vous êtes adepte des raccourcis clavier, nul doute que vous appréciez le passage d’une application à un autre via le sélecteur d’applications cmd+tab. Cette commande, si utile soit-elle, a toutefois des limites. Limites que Witch repousse pour une productivité démultipliée. Je vous en parle ?

Witch, personnalisable à souhait

Witch est en anglais… Pas parfaitement à l’aise avec la langue de Shakespeare, j’ai donc tâtonné… et je continue d’ailleurs… pour mettre Witch à ma main. De nombreux réglages sont en effet disponibles et il faut un peu de temps… et de curiosité… pour en tirer la substantifique moelle.

Witch choix du mode de navigation

Le première personnalisation étant souvent le choix de la couleur et de la taille, Witch vous donne le choix de ces deux paramètres. Il en est de même pour la taille des icônes et même le délai d’affichage de la barre après la commande de son lancement.

Witch réglages Préférences apparence

Une fois paramétrée, Witch s’avère un sacré allié pour tous ceux qui travaillent avec plusieurs applications lancées et onglets ouverts dans le navigateur.

Plus efficace encore avec Witch

Si avec le cmd+tab, on navigue seulement d’application en application, avec Witch, cette navigation est poussée jusqu’au niveau des onglets. Une amélioration drôlement pratique ! Peu importe le nombre d’onglets ouverts, on arrive directement et donc très rapidement sur celui qu’on souhaite.

Witch navigation entre les onglets ouverts dans le navigateur

À l’usage un réel gain de temps ! Et si une fenêtre est réduite, Witch l’affiche immédiatement. Witch autorise également la navigation entre les fenêtres de la gauche vers la droite, sens « normal » avec cmd+tab, via des appuis successifs sur la touche Tabulation.

Witch navigation entre les applications

Mais en plus, avec les flèches du clavier, il suffit de rester le doigt sur cmd pour naviguer dans les deux sens. Inutile donc de parcourir à nouveau l’ensemble des fenêtres si on est allé trop vite. Là encore, un gain de productivité non négligeable !

Witch, l’essayer c’est assurément l’adopter

Vous pouvez essayer Witch en la téléchargeant depuis le site de l’éditeur. Cela vous permet de la tester avant d’en faire l’acquisition. Un achat qui ne vous ruinera pas puisqu’elle est disponible, sur ce même site ou sur le Mac AppStore, à 15 € à peine ; un achat très rapidement amorti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *