Pixel, le stylet pour les artistes… et les autres

Je t’ai présenté quelques stylets de la marque Adonit, le dernier dans cet article. Aujourd’hui, je te propose une montée en gamme avec le Pixel. On y va ?

Que tu sois dessinateur ou que tu utilises ton iPad pour prendre des notes en réunion ou en cours, l’utilisation d’un stylet s’avère bien plus efficace que le doigt.

Le Pixel en utilisation sur l'iPad

Cet accessoire apporte un vrai confort et donne l’impression d’écrire sur un cahier. Le Pixel, outre sa précision, apporte un plus qu’apprécieront notamment les plus artistes d’entre nous.

Le stylet Adonit Pixel

Pixel, un cylindre parfait en main

Première excellente impression en découvrant le Pixel ? Sa prise en main. Sa forme cylindrique et son diamètre sont parfaitement adaptés à ma main.

Sa pointe finit d’en faire le véritable équivalent d’un stylo.

Pointe et boutons de raccourcis du Pixel

Pour le mettre en marche, il suffit d’appuyer brièvement sur le bouton le plus proche de la pointe. Une petite led clignote, indiquant sa mise en route. Je peux alors saisir mes notes sans même avoir besoin d’activer le Bluetooth de ma tablette. Bien entendu, dans cette configuration les fonctions avancées du stylet : sensibilité à la pression et fonctions des deux boutons, ne fonctionnent pas.

Boutons de raccourcis du Pixel

Le Pixel sensible à la pression

Il est en effet sensible à la pression.
Kézako ? C’est simple : il te faut juste utiliser une application compatible ; la liste figure en bas de cette page.
Après avoir jumelé ton Pixel dans l’application, tu remarques que plus tu appuies, plus ton trait est épais. Tu peux ainsi laisser libre cours à ton imagination et ton sens artistique pour créer des œuvres comme tu le ferais sur un cahier de dessin.

Pointe du Pixel

Autre atout du Pixel, la compatibilité avec la technologie « Palm Rejection ». En clair, tu peux poser la paume de ta main sur l’écran de l’iPad sans qu’elle laisse de marques. Le gaucher que je suis apprécie vraiment !

Les deux boutons du Pixel

Tu l’as vu plus haut, le bouton le plus proche de la pointe sert à allumer le Pixel. Mais il ne sert pas qu’à cela !

Il est en effet possible, selon l’application, de lui affecter une fonction bien précise. Dans Noteshelf 2, par exemple, je peux définir deux actions pour chacun des boutons : une via un clic et une seconde via un double-clic. Je vais ainsi pouvoir annuler facilement ma dernière action, aller à la page suivante, revenir à la précédente…

Après un peu de pratique, un vrai gain de temps !

Recharger le Pixel

L’autonomie du Pixel est assez impressionnante : 15 heures d’écriture, pas moins !

Pour le recharger, tu utilises l’accessoire fourni que tu connectes à un port USB de ton ordinateur.

Le dongle pour la recharge du Pixel

Le stylet vient se plugger dessus pour refaire son plein d’énergie. Il faut compter environ une heure pour un charge complète.

Pixel en charge sur le MacBook Air

Connecté et aimanté, le Pixel reste parfaitement en place, tu peux donc le brancher sur une batterie externe ou un chargeur mural sans aucun risque qu’il tombe.

Extrémité du Pixel - Connexion pour la recharge

Pixel, le stylet universel

Si l’Apple Pencil ne fonctionne que sur certains appareils, le Pixel lui est compatible avec bien plus d’équipements : que tu possèdes au minimum un iPhone 5 ou un iPad mini ou Air, tu pourras en profiter. Et en plus, il est moins cher que son confrère pommé !

Stylet Pixel de Adonit

Pour plus d’informations, je t’invite à visiter la page qui lui est dédiée sur le site Adonit.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.